HAUT DE PAGE

Pus toqué et étoilé que jamais !

Les "Tables Barrière" ont le goût du goût. Et du geste dans l'excellence. Elles sont au nombre de 120, dressées dans les 18 hôtels* et les 34 casinos du Groupe. Les équipes, brigades et métiers de bouche y exercent leurs talents, leurs inventivités et leurs passions.


Au Touquet, William Elliott hisse "Le Pavillon"
Ces rendez-vous d'excellence connaissent bien des récompenses. Avec une mention "à la carte" pour le Chef William Elliot (51 ans) maître à bord du restaurant gastronomique de L'Hôtel Barrière Le Westminster Le Touquet. C'est en effet sur "Le Pavillon" que, pour la 12ème année consécutive, le Guide Michelin 2019 a accroché une étoile. Cette récompense illustre les 35 couverts confiés à l'attention de William Elliott, Chef Exécutif des Tables de l'Hôtel - il connaît toutes les cuisines du Westminster depuis 25 ans de présence... - comme la brasserie Les Cimaises (90 couverts) ouverte toute l’année, midi et soir ; comme les séminaires, réceptions privées, mariages (jusqu’à 200 couverts). En restant proche des produits régionaux et de saison, en cuisinant les poissons sauvages de la Côte d'Opale à basse température. Un secret de "toqués" pour la saveur et la texture des chairs.


Toquées et étoilées le sont aussi deux grandes personnalités du fourneau pour les Tables Barrière. L'étincelant italo-argentin Mauro Colagreco (43 ans) et l'audacieux virtuose des émotions Pierre Gagnaire (68 ans).


Mauro Colagreco : tous feux, tous charmes
Le Guide Michelin 2019 a attribué une spectaculaire 3ème étoile au Mirazur, le restaurant que Mauro Colagreco a repris et réinventé depuis 2006 à Menton, dans les Alpes Maritimes. Entre temps il a aussi rejoint la boîte à idées de goûts et de saveurs du groupe Barrière. C'est à L'Hôtel Barrière Les Neiges***** de Courchevel que Mauro Colagreco slalome avec brio entre excellence, précision et simplicité où, sur les braises de grilles mystérieuses et dans le secret des cuissons inattendues, s'épanouissent et se révèlent des viandes rouges, poissons et légumes. A 1850 mètres d'altitude, le restaurant "Le B-Fire" - B comme Barrière, F comme Feu - étale ses nappes le jour sur la terrasse baignée dans la lumière bleue de la piste de Bellecôte, le soir dans la chaleur élégante de l'atmosphère discrète du chalet luxueux que sont Les Neiges. Des sensations et des goûts vivifiants à retrouver toute l'année face à la mer sur la plage privée de L'Hôtel Barrière Le Majestic à Cannes.


Le "swing" de l'enchanteur Pierre Gagnaire
Et puis... L'édition 2019 du livre rouge des tables mondialement étoilées d'un continent à l'autre célèbre aussi l'audace d'un maître : le Chef Pierre Gagnaire et ses 20 ans ininterrompus de 3 étoiles. 20 ans au plus niveau de l'exigence et de l'imagination. 20 ans d'un univers de surprises et de recettes célestes sur lequel le soleil ne se couche jamais dans ses 15 restaurants (bientôt 17) installés à Paris, Gordes, Bordeaux, Londres, Las Vegas, Séoul, Hong Kong.... Pierre Gagnaire aime, dit-il, la cuisine "qui swingue". Ce rythme qui fait virevolter mousses et croquant, il le glisse sur la carte-brasserie "des" Fouquet's, les fringants cadets du grand frère Le Fouquet's de Paris qui, lui, fête en 2019 le 120ème anniversaire de son ouverture sur les Champs Elysées . Mais l'oeil et la griffe de Pierre Gagnaire accompagnent aussi les "Tables Barrière" d'Enghien-les-Bains, La Baule, Cannes, Courchevel, Marrakech et Toulouse...
Chic et simple, divertissante et défricheuse d'émotions, la cuisine de ces Chefs et de leurs équipes Barrière ne s'encombre pas de mystères : elle crée des atmosphères sans servir le panache à la louche. Même né dans le miroir des étoiles, le bon n'a nul besoin de maquillage.

*dont Le Carl Gustaf St Barth qui ouvrira au dernier trimestre 2019